Je t’aime

Bonjour Chère Perle,

J’espère que ces mots te trouveront en très belle forme.

Une grande joie déborde de mon cœur lorsque j’arrive à publier un article parce que derrière chaque publication, il y a un cheminement différent. Si Dieu le permet, un de ces jours nous parlerons des coulisses.

Pour l’heure, nous allons parler d’amour.

La faim émotionnelle que j’ai toujours ressentie dans ma vie est le besoin de savoir que l’on est aimé inconditionnellement, véritablement et profondément.

Ayant cherché partout ce type d’amour sans jamais le trouver, je suis parvenue à la conclusion qu’il est en Dieu seul.

Je n’aimais pas forcément tout de moi et je ne m’acceptais vraiment pas. J’ai donc posé des conditions à Dieu : « Père, pour que je sache que Tu m’aimes je dois pouvoir voir mes défauts disparaitre et la personne que j’aurais désiré être s’éclore ; aussi si tout pourrait être rose tout le temps, ce serait parfait ! »

Est-ce qu’Il a fait ce que je lui ai demandé ? Non !

Cela me rappelle l’histoire de Jésus avec les Juifs ; ces derniers ne comprenaient pas comment Jésus pouvait être le Roi promis par Dieu lorsque malgré son avènement, Israël continuait d’être sous la domination romaine.

S’il est le Roi, il doit pouvoir manifester Son règne de sorte à ce qu’humainement ce soit compréhensible, acceptable et concevable.

Malheureusement ou heureusement, Dieu n’est pas un humain : Il est un Esprit.

La Bible dit : « Rien n’est plus trompeur que le cœur humain. On ne peut pas le guérir, on ne peut rien y comprendre. Moi, dit le Seigneur, je vois jusqu’au fond du cœur, je perce le secret des consciences. » Jérémie 17 :9-10a.

En fait, nous sommes si ignorants de ce qui se passe dans nos cœurs !  

Lorsque j’entends dire : « je suis déçue de l’amour de Dieu ; Il ne m’aime pas comme je l’aurai espéré » ; j’ai juste envie de poser la question « Who told you so ? »[1].

Dicter à Dieu les voies et moyens par lesquels Il doit nous démontrer Son amour c’est remettre en cause Sa connaissance parfaite de notre personne ; c’est se conduire d’une manière insensée.

Perle, Dieu nous a aimé avant même que nous ne soyons des caillots de sang dans le ventre de nos mères.

Il nous a aimés lorsque nous n’avions rien pour L’attirer, rien pour mériter Son amour. Lorsque nous n’étions que de petits êtres cachés dans la semence de notre père et que nous n’avions même pas encore développé un besoin, Il nous a aimé.

Et Il n’a pas changé : Dieu t’aime Toi.

Il ne veut pas et ne va pas aimer cette image de toi que tu te fais dans ta tête.

Il te connaît personnellement et t’aime profondément.

S’il te plait, ne laisse pas les circonstances que tu traverses ou encore les dires des hommes ou tes propres pensées te faire douter de Son amour.

Il te le dit encore aujourd’hui : Je t’aime et Je suis avec toi.

Puisses-tu L’entendre te parler et te laisser remplir de cet amour et de cette présence.

Fraternellement,

DyD


[1] En français : « Qui te l’a dit ? »

Posts created 34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut