Guérir pour impacter.

Chère Perle,

Aujourd’hui c’est la journée internationale des droits des femmes dans tous les pays membres de l’ONU.

Cette journée a été instaurée depuis les années 70 et de nombreuses avancées ont été réalisées en ce qui concerne la reconnaissance et le respect du droit des femmes.

Dans certains pays, la femme n’a toujours pas le droit de conduire, n’a pas le droit de travailler. Mais ce qui me choque le plus, c’est que bien que dans nos pays, le 8 Mars soit reconnu et célébré chaque année, on assiste encore à des viols, à l’exclusion et bien d’autres phénomènes.

Afin d’équilibrer les choses, la méthode de combat que nous montre le monde c’est qu’il faille montrer aux hommes et à la société que les femmes aussi sont capables de ci ou de ça.

Femme, je sais que tu es un être profondément relationnel, comme moi, tu t’épanouie dans tes relations mais tant que tu vivras pour attirer l’attention des autres sur toi, tu seras toujours blessée au dedans de toi.

Tu n’as rien à prouver à personne !

On ne devient pas une femme forte et puissante parce que les gens le reconnaissent, on est une femme puissante et forte que les gens apprennent à connaître.

C’est lorsque tu reconnais ta valeur intrinsèque qu’elle finit par jaillir sur ton entourage.

En voulant être reconnu à tout prix, tu risques de passer à côté de celle que Dieu a voulu que tu sois et tu ne seras jamais totalement épanouie.

Nous avons toutes grandi dans une société pleine de préjugés envers les femmes ; reconnaissons que nous avons été blessées de l’intérieur.

Les blessures de l’âme sont invisibles. Nous ne voyons que leurs effets mais nous ne pouvons les toucher ni même les voir et donc nous ne pouvons les panser nous-même.

Il y a quelqu’un qui voit l’intérieur de ton cœur et qui seul peut panser tes blessures ; Jésus.

Laissons Dieu nous guérir de tous ces préjugés en ouvrant nos cœurs à recevoir Son amour.

Ce n’est qu’en guérissant de l’intérieur et en comprenant qui nous sommes que nous pourrons acquérir notre liberté.

Tout dépend de nous.

Mais luttons de la bonne manière Chère Perle.

Il est minuit dans la société en ce qui concerne les femmes ; il y en a qui se font abuser de toutes parts, qui n’ont plus de vie, à qui on a retiré leurs rêves et elles ont besoin d’un souffle nouveau.

Nous n’avons pas le temps de réfléchir, de faire des commérages, de nous amuser avec les hommes, d’être palabreuses… ;

Acceptons d’être des femmes selon le cœur de Dieu ; ensuite nous impacterons nos sœurs, nos voisines, nos collègues de bureau et l’impact dans notre monde sera plus significatif.

Allons dans la présence de Celui qui nous a créé et cessons de nous apitoyer sur nos sorts.

« Femmeusement votre »,

DyD

Posts created 49

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut