Qu’as-tu retenu ?

Holà Ma Chère Perle,

Un immense plaisir de te retrouver ce vendredi pour le billet du jour. Je crois que tu te portes super bien par la grâce de Dieu. Je me plais à lire tes mails et à y répondre ; n’hésites donc pas à m’écrire : pinceedegrace@yahoo.com.

Certaines personnes se sentent super blessées lorsqu’on leur dit qu’elles ne connaissent pas encore Christ ; lorsqu’on leur dit qu’elles ne sont pas encore nées de nouveau.

A toi qui me dit : « D, est ce que tu me connais ? Sais-tu depuis quand je suis dans l’église ? Sais-tu combien de fois je prononce le nom de Jésus par jour ? Sais-tu qui je remercie ? Tu n’as aucune idée de ma relation avec Dieu. Quelle est cette histoire de donner ma vie à Christ ? »

Avant de te répondre, laisse-moi te dire ceci: mon sincère désir lorsque je te propose de donner ta vie à Jésus, lorsque je te dis de sortir de la religion, n’est pas de te blesser. Je m’excuse si c’est ce que tu as ressenti au travers de mes écrits. Je suis moi-même un chantier en construction et ce serait totalement absurde de ma part de me mettre à te juger ou à sciemment planifier du mal contre toi.

Maintenant, en toute sincérité : de tout le temps que tu as passé dans l’église ou dans la religion ; qu’as-tu gardé dans ton cœur ? Je ne parle pas de ce dont tu te rappelles grâce à ton cerveau. Je parle de ce que tu as capté sur ta conscience.

Je suis tellement reconnaissante au Seigneur pour internet ?! Par internet, je t’ai rencontré (e), je peux me sentir proche de ma famille même si en réalité je suis à des milliers de kilomètres ; je peux suivre mes cours à distance, faire des achats en ligne etc. C’est juste extraordinaire ce qu’internet nous permet de faire aujourd’hui.

Mais en même temps, plus nous avançons dans cette ère ultra connectée, plus la liberté de faire et de dire est restreinte et plus nous sommes conditionnés à vivre de telle ou telle manière. Quel rapport avec le fait de donner sa vie à Jésus ?

Il y a moins d’un mois, c’était la fête de Noël et tout le monde sur la terre a entendu : « la naissance de Jésus » ; tout le monde connait donc ce Jésus de nom.

Si aujourd’hui, ta Bible t’était enlevée et que tu n’avais aucune possibilité de suivre un culte en ligne ; si tout d’un coup, tout s’ébranlait autour de toi et que malgré tes prières tu ne voyais aucune amélioration alors qu’au même moment, des gens qui renient Jésus vivent dans l’opulence, dans « le bonheur » ; sincèrement que ferais-tu ?

J’essaye de te faire comprendre ceci : ton prénom n’est pas pour toi une information que tu gardes dans ton cerveau. Tu es convaincu(e) que tu t’appelles « un tel ou une telle. » Et peu importent les théories qui tenteront de te prouver que tu portes un autre prénom, tu ne cèderas pas parce que cette vérité est inscrite dans ta conscience ; sur les tablettes de ton cœur intérieur.

Le problème avec la religion c’est qu’elle ne survit, ne se déploie que lorsqu’il y a des gens qui encouragent, qui boostent, lorsque tout semble matcher.

Au cours de notre relation avec Jésus-Christ au contraire, Il prend le temps par Son Esprit de poser les fondements, de convaincre, de graver des vérités sur les tablettes du cœur afin que rien ne vienne nous ébranler dans notre foi.

Il nous a dit : « Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14 :26

Ce n’est pas tout de connaitre Jésus de nom, de Lui rendre grâce pour les bénédictions, de prononcer Son nom s’Il n’est pas notre Sauveur et Seigneur personnel.

Il est écrit : « Personne n’a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique, qui est Dieu et qui vit auprès du Père, nous l’a fait connaitre » Jean 1 :18.

Un roi ne donne pas un héritage à un de ses sujets juste parce qu’il le salue dans la rue ou qu’il le connait de nom ; l’héritage se transmet par les liens de la filiation et il en est de même avec Dieu ; Il faut naître de nouveau, naître d’eau et d’esprit.

Jésus a dit : « Je te le dis, c’est la vérité, personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu s’il ne naît pas d’eau et d’esprit. » Jean 3 :5

Voilà pourquoi je te « fatigue » avec cette « histoire » de « donne ta vie à Jésus ».

Je te propose ceci : essaye de faire le bilan de toutes ces années de religion et essaye de noter les vérités qui sont ancrées en toi ; pas celles dont tu te rappelles par ton cerveau ; pas « le pasteur ou le prêtre a dit que… » ; de quoi as-tu été convaincu (e) ? Qu’est ce qui est resté ? Qu’est-ce que tu as retenu ?

Lorsque je parle de vérités gravées dans le cœur, je ne parle pas de cet attachement de l’âme pour certaines pratiques, dogmes et manière de penser; c’est un attachement qui fait suite à l’habitude. Je parle de la conviction que fait naître le Saint-Esprit.

Si tu te rends compte que tu as un dépôt, gloire à Dieu ; puisse le Saint-Esprit continuer de renforcer tes fondations.

Mais si tu te rends compte qu’en fait, il n’y a aucun dépôt, faisons ensemble cette prière s’il te plait :

« Père je reconnais devant toi que je me suis trompé (e) pendant tout ce temps. Je viens te rencontrer par la porte que tu m’as donné, Jésus-Christ. Je l’accepte comme Sauveur et Seigneur personnel de ma vie. Je t’en prie, par le Saint-Esprit, convainc moi, enseigne-moi, montre-moi la voie ; que je ne te connaisse pas que de nom mais qu’à l’intérieur de moi soient gravées les vérités de Ton Royaume. Je Te rends grâce pour Ton œuvre à l’intérieur de moi. Au nom de Jésus j’ai prié. Amen ! »

Avec tout mon amour,

DyD

Posts created 49

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut